À propos de Tunisie-Afrique-Export

Trois co-fondateurs; M. Néjib Ben Miled DG de la Société des Foires Internationales de Tunis (SFIT), M. Taoufik Mlayah PDG de la Société de Commerce International de Tunisie (SCIT) et M. Férid Tounsi ancien PDG du CEPEX et ancien DG de l’API. Les cerveaux qui ont créé le Salon International des Technologies de l’Information et de la communication SITIC Africa dont la quatrième édition à Tunis approche à grands pas.

C’est avec beaucoup de volonté que ces 3 hommes allient leurs compétences et leurs connaissances et se mettent au service des décideurs, des employeurs, des employés du secteur des Technologies de l’information en Afrique et du reste du monde. Ils facilitent les échanges entre personnes issues du secteur TI.

Outre le SITIC Africa-Canada qui se déroulera du 15 au 16 Octobre 2018 à Montréal, la prochaine édition du SITIC Africa aura lieu à Tunis du 19 au 20 juin 2019, soyez prêts!

À propos du Sitic Africa-Canada

À propos du Sitic Africa-Canada, il faut retenir que Contacts Monde, Tunisie-Afrique-Export et Mangrove MTL partagent le même objectif; créer un couloir collaboratif entre l’Afrique et le Canada en matière de technologies de l’information.

L’avenir de l’Afrique repose sur sa manière d’enclencher et de poursuivre sa révolution technologique. Les projets majeurs en mise en place d’infrastructures qui respectent les objectifs de développement durable existent et obtiennent des financements des États, des institutions financières internationales, des organismes publiques et des institutions mondiales.

À l’instar de la Grande Muraille verte dont le projet remonte aux années 90 et dont l’Agence panafricaine a été créée à cet effet par les Chefs d’État et de Gouvernement des États membres (Burkina Faso, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tchad) sous l’égide de l’Union Africaine par Convention internationale signée à N’Djamena (Tchad), le 17 juin 2010. On peut penser à des projets de grande envergure déployés par l’Union Africaine sur tout le continent africain ou sur une majeure partie.

C’est le moment idéal pour se lancer à la conquête du marché africain. On parle beaucoup de démographie en mettant l’accent sur ce qu’il manque en Afrique et ce qui décourage les investisseurs. On oublie de préciser que l’Afrique a le potentiel d’être comme on le dit souvent l’Eldorado des nouvelles technologies tant les domaines de ses applications sont nombreux et parfois vierges.

Réunir des décideurs africains et les chefs d’entreprises innovantes nord-américains est un premier pas vers une coopération nord-sud-sud en matière de numérique. Rendez-vous du 15 au 16 octobre pour en parler lors du Salon international des technologies de l’information et de la communication qui accueillera le Forum sur le potentiel numérique africain au Canada